PSIO

L'équilibre par la lumière

Clipboard01.jpg

Lunettes PSiO

Un dispositif innovant combinant Relaxation et Luminothérapie

Équipé d'un lecteur MP3, le PSiO combine de la musique ou de la relaxation par la voix avec la stimulation par la lumière

Découvrez comment cette innovation technologique peut vous aider…

  • Mettre définitivement fin au stress, à l'angoisse, à l'anxiété et aux nuits sans sommeil

  • Exceller et atteindre le plus haut niveau de performance dans tous les domaines

  • Augmenter la concentration pour être à la hauteur de votre potentiel

  • Développer votre esprit, se sentir enfin bien dans sa vie!

Qu'est-ce qu'un PSiO ?

C'est un stimulateur audio-visuel à fréquence variable. De ce nom compliqué, une technologie, somme toute très simple, envoyant des sons et des lumières à des rythmes très précis. Ces rythmes sont connus depuis la nuit des temps pour influencer l'état dans lequel se trouve l'esprit : l'éveil, le sommeil, la détente, l'état méditatif sont en effet corrélés à des rythmes cérébraux eux-mêmes influencés par les rythmes des sons et des lumières reçus. Dans un PSiO, la fréquence de stimulation visuelle et auditive varie de 3 à 15 cycles/seconde. Cette technologie permet d'influencer positivement les rythmes des neurones et ainsi induire ou "booster" bien des vertus naturelles de l'esprit.


La Technologie

Haute technologie pour un produit hors pair & unique au monde

La technologie PSiO est le résultat de 28 années de recherches en NEUROSCIENCES.

Elle a aussi demandé un mélange des plus hautes compétences actuelles dans les domaines suivants : PHYSIQUE OPTIQUE, ACOUSTIQUE, ELECTRONIQUE et INFORMATIQUE.

Le PSiO est issu d'une recherche de haute technologie en physique optique en collaboration avec le Professeur Habraken de l'Université de Liège, Belgique. Éminent chercheur, auteur de plusieurs brevets d'invention et collaborateur avec l'Agence Spatiale, celui-ci est probablement une des plus grandes sommité en Europe dans le domaine.


La technologie PSiO peut jouer un rôle non négligeable, à deux niveaux, en ce qui concerne certains problèmes de sommeil  : l’endormissement et le réveil en pleine nuit.

L’endormissement peut être perturbé ou difficile du fait de la fameuse rumination, ces pensées en boucles qui proviennent du cortex.

Encore appelé matière grise, le cortex est constitué de plusieurs couches de neurones qui communiquent entre elles et qui sont responsables des pensées analytiques et comparatives.

Dans cette partie du cerveau, une aire spéciale est responsable de la faculté d’attention.

C’est à ce niveau que la technologie PSiO peut intervenir en agissant comme un puissant distracteur de l’attention.

S’il est évident que l’absence de lumière favorise l’endormissement, l’obscurité n’arrête malheureusement pas la rumination, bien au contraire. C’est à ce moment, dans l’obscurité et le calme de la chambre à coucher que surviennent mille pensées souvent générées par le stress ou l’anxiété.

L’originalité de l’approche que propose ce dispositif est d’utiliser paradoxalement une lumière pour distraire l’attention.

Mais pas n’importe quel type de lumière !

Selon une étude faite en 2014 sur 100 sujets (1) par le concepteur du PSiO, la lumière rouge utilisée pour préparer à la nuit (soit 625 nm), n’a pas d’influence sur les récepteurs dans la rétine qui interviennent sur l’horloge biologique. Pour preuve, la mélatonine n’est aucunement altérée par une lumière de ce type.

C’est donc à l’aide de lumière rouge diffusée par des verres opalescents que la paire de lunettes chaussée par l’utilisateur va effectuer son travail doucement.


Laboratoire du sommeil

Sur cette photo, on voit que la couleur rouge (ligne du haut), représentant l’onde ALPHA, au départ localisée à l’arrière de la tête lorsque l’on ferme les yeux, après 10 min de lumière pulsée, envahit tout l’encéphale (ligne du bas) ce qui signe clairement le flottement global de l’attention opéré par le PSiO.   Stéphane Krsmanovic - 1995

Sur cette photo, on voit que la couleur rouge (ligne du haut), représentant l’onde ALPHA, au départ localisée à l’arrière de la tête lorsque l’on ferme les yeux, après 10 min de lumière pulsée, envahit tout l’encéphale (ligne du bas) ce qui signe clairement le flottement global de l’attention opéré par le PSiO. Stéphane Krsmanovic - 1995

Ce système est utilisé avec grand succès en laboratoire du sommeil depuis plus de vingt ans en Belgique, notamment dans les cliniques Brugmann (Dr Guy Hoff man) et Saint-Elisabeth (Dr Albert Lachman).

Le Dr Patrick Lemoine, spécialiste du sommeil, docteur en neuroscience, Directeur de recherche à l’Université Claude Bernard de Lyon, France et Professeur à la faculté de médecine de Pékin, Chine est un utilisateur personnel du PSiO pour la régulation des décalages horaires lors de ses nombreux voyages.

Selon lui, « il est difficile de ne pas s’endormir ». Il a donc naturellement introduit le PSiO dans le cadre de ses consultations pour ses patients les plus insomniaques avec des résultats, selon lui, parfois étonnants : « Ce système a changé ma manière de traiter mes patients les plus gravement touchés » (5).

Le réveil en pleine nuit ou l’insomnie parmi les multiples causes de l’insomnie, il en est une où la technologie PSiO peut aussi jouer un rôle positif : les réveils en pleine nuit du fait d’une grande tension interne ; après plusieurs heures de sommeil et un certain repos déjà acquis, l’individu se réveille en pleine nuit et ne parvient pas à se rendormir du fait du degré de tension nerveuse accumulée. Là encore, l’utilisation répétée (il faut compter 3 semaines minimum) de ces séances de relaxation peut jouer un rôle effectif. Il s’agit de créer un conditionnement de détente en utilisant le PSiO chaque soir.

Il existe sans doute une régulation au niveau subconscient probablement relié au cerveau émotionnel articulant lui-même les relations avec les systèmes nerveux sympathique et parasympathique chargés de réguler toutes les fonctions automatiques dont notamment le sommeil.

Avec l’utilisation régulière du PSiO, on constate empiriquement que les réveils en pleine nuit diminuent ou disparaissent quand il s’agit d’une cause anxiogène ou du fait d’un stress important.

Sans aucune contre-indications (si ce n’est l’épilepsie photosensible), le PSiO est un outil effectif qui mixe donc plusieurs techniques et technologies pour un résultat tout en synergie. Il se positionne donc en complément aux médicaments.

En Belgique, après étude, le Ministère de la santé a classé ces enregistrements comme alternative à la surconsommation des somnifères et des antidépresseurs et les a intégrés dans le manuel du médecin généraliste.

Un bon réveil fait, quelque part, partie intégrante du sujet qui entoure le sommeil.

Pour le réveil, la technologie PSiO propose un autre type de lumière : la lumière bleue, réglée sur 470 nm. La firme PHILIPS notamment, spécialement intéressée par la mise au point de lampes de luminothérapie et diverses études scientifiques (1), (2) & (3), ont confirmé l’influence de cette gamme de fréquences sur des récepteurs photosensibles différents de ceux dédiés à la vision, situés eux aussi dans la rétine. Ces récepteurs liés à l’horloge biologique sont spécifiquement responsables de la régulation des rythmes circadiens et de la réponse pupillaire. Ces cellules sont en effet spécialement sensibles à la lumière et tout particulièrement à la lumière bleue (470 nm). En utilisant les programmes du matin configurés en lumière bleue continue, l’utilisateur du Psio pourra se réveiller en douceur avec la bonne lumière. Celle-ci bloque radicalement la sécrétion de mélatonine et stimule celles des autres hormones nécessaires à l’activité diurne. Les différents programmes proposés sont des séances de méditation en attention soutenue ou des séances de visualisations, guidées elles aussi par la voix. Un programme tout en lumière et en couleur pour commencer la journée en pleine forme !

«Dormir sans médicaments... ou presque». Dr Lemoine


Un bienfait de la lumière bleue

Psio04.jpg

On sait que la lumière bleue augmente la vigilance en stimulant des cellules nerveuses spéciales situées sur la rétine.

Après expérimentation, l’exposition continue à la lumière bleue pendant la conduite s’avère aussi efficace que le café pour lutter contre la somnolence au volant.

Il est apparu que le nombre moyen de franchissements inappropriés était de 15 avec la lumière bleue, contre 13 avec le café et 26 avec le placebo.

L’exposition continue à la lumière bleue pendant la conduite s’avère donc aussi efficace que le café pour lutter contre la somnolence au volant pour autant que le conducteur ne soit pas gêné par cette lumière.


Les “Audiocaments”. Interview de Stéphane Dumonceau

Garantie d’efficacité

Depuis plus de 20 ans, la technologie PSiO est utilisée avec grand succès dans les hôpitaux notamment, pour gérer le stress en anesthésiologie locale, en salle de réveil et en laboratoire du sommeil.

cosmonaute.jpg

La NASA a récemment acheté le PSiO pour tester son efficacité pour la régulation du décalage horaire et la gestion du stress des astronautes.


Témoignage


Bibliographie

téléchargement (1).jpg

1. Etude sur l’efficacité du PSiO sur l’inhibition de la mélatonine - Stéphane Krsmanovic et Nicolas D’Offay - Psychomed Laboratoires - 2014

2. Phototransduction in ganglion-cell photoreceptors - Dr David Berson at Brown University - European Journal of Physiology© Springer-Verlag  200710.1007/ s00424-007-0242-2.

3. Blue Light improve cognitive performance - Dr Lehrl & collegues - Journal of neural transmission. Department of Psychiatry and Psychotherapy, University of ErlangenNuremberg, Erlangen, Germany. Published online : January 25, 2007.

4. Response of the human circadian system to millisecond flashes of light. 5. « Dormir sans médicaments… ou presque » - Dr Patrick Lemoine aux Editions Robert Laffont - 2015.